Le droit à l'inventaire

Claude Calmettes

Le point sur l'inventaire des villes neuves médiévales.

villes neuves médiévales beauregard bretenoux cazals
Beauregard
villes neuves médiévales beauregard bretenoux cazals
Bretenoux
villes neuves médiévales beauregard bretenoux cazals
Cazals
LES
BASTIDES
DU LOT
A
PLAN
REGULIER

Le projet européen, que nous devons aborder différemment avec nos partenaires d’Espagne et du Portugal qu’avec nos partenaires de Midi-Pyrénées et d’Aquitaine, entre dans sa phase de vérité pour ce qui concerne l’objet précis de notre recherche, à savoir, LES VILLES NEUVES MEDIEVALES.

En effet, après avoir défini le rôle d’un Comité Scientifique, qu’il nous semblait indispensable de voir intervenir à nos côtés, après avoir constitué ce Comité autour du laboratoire mixte Université de Toulouse II-Le Mirail/ CNRS ( à savoir FRAMESPA ) nous avons abordé en juin de cette année, la définition à partir de laquelle nous allions devoir travailler et nous avons jugé des premiers résultats le 3 octobre dernier, à COÏMBRA, au Portugal, avec nos partenaires de Cantabrie, du Pays Basque et du Portugal.

Les critères de définition ont été proposés et adoptés dans les termes suivants :


- l’aménagement du territoire se définit, dans toutes les disciplines, par l’existence d’un habitat dispersé ou d’un habitat aggloméré

- le terme d’agglomération est le terme générique définissant les villes neuves de quelque époque qu’elles soient, depuis l’an MIL jusqu’à l’époque contemporaine

- le mode de création doit être du ressort de l’intervention volontaire, délibérée, dirigée

- l’analyse de la réalisation fait apparaître un concept commun qui est de l’ordre géométrique (cet ordre géométrique correspond mieux pour les 3 régions que le concept de régularité)

- la décision de création et de réalisation peut n’intervenir que pour partie seulement de l’espace urbanisé. Il convient de retenir la partie planifiée d’un tout qui lui serait antérieur

- les agglomérations devront avoir une taille suffisante pour contenir un espace central, réalisé ou non

Ainsi pour ce qui est de l’INVENTAIRE entrepris :

L’OBJET DE LA RECHERCHE SUR LES VILLES NEUVES MEDIEVALES DU SUD-OUEST EUROPEEN concerne :

Les agglomérations issues d’une intervention volontaire, délibérée, dirigée répondant à un concept géométrique susceptible de se doter d’une place dans une période allant du X° siècle à nos jours

LES TERRITOIRES CONCERNES sont :

L’ensemble du Portugal, pour IERU- Université de COÏMBRA
Les 3 Provinces du Pays Basque, pour ARKEOLAN- IRUN
La Cantabrie et une partie des Asturies, pour COACAN- CANTABRIE
La Province de VALLADOLID, pour la CASTILLE, FUVA-U. de VALLADOLID
L’Association des Bastides du LOT, pour MIDI-PYRENEES (REGION)
L’Association des Bastides de GIRONDE et l’Association des Bastides des PYRENEES-ATLANTIQUES pour AQUITAINE (REGION)
L’ensemble des Régions MIDI-PYRENEES et AQUITAINE, pour le C.E.B.


villes neuves du sud ouest europe

bastide montcabrier
Montcabrier
bastide montfaucon
Montfaucon
bastide puybrun
Puybrun

Destiné à nourrir une base de données générale, l’INVENTAIRE doit présenter le maximum d’exhaustivité dans les limites de la période considérée, pour les critères définis et pour les territoires concernés.
Il prendra la forme d’une liste de ces agglomérations, renseignée sur la date de fondation, le(s) fondateur(s), et la population actuelle.
A cette liste sera rattachée une fiche, indispensable, rendant compte du schéma des structures de chaque agglomération, justifiant ainsi de leur présence sur la liste.
Cette fiche sera élaborée à partir des fonds de plans analysés, quelle que soit leur date d’exécution, permettant de mettre en évidence la structure fondatrice de la création urbaine considérée. Le problème est plus simple en France, où le cadastre « napoléonien » existe pour toutes les communes et représente le document le plus accompli pour situer le noyau historique (les extensions de l’époque ne défigurent pas la morphologie générale). En Espagne et au Portugal les archives sont rares et les fonds de plan également. Néanmoins, pour ARKEOLAN et COACAN, le travail est en cours et sera finalisé bientôt.

L’INVENTAIRE une fois établi, avec toutes les réserves nécessaires dans une recherche où les sources ne sont pas forcément au rendez-vous, il sera procédé à une analyse détaillée des fiches schématiques de structures pour monter un second Inventaire, répondant le plus strictement possible au concept géométrique retenu.
A partir de ce second Inventaire, nous procéderons au choix des agglomérations pouvant figurer dans l’ATLAS, qu’il est question de créer pour la circonstance ou tout au moins de mettre en place, avec toutes les informations nécessaires en vue de rendre compte de la réalité patrimoniale de ces Villes Neuves Médiévales. Dans le cadre de financements européens, ce projet devrait être soutenu sur la durée nécessaire à son parfait achèvement, puisque notre convention avec le FEDER s’arrête à l’orée de l’été 2007.

Cet ATLAS, à propos duquel le C.E.B., pour les régions françaises concernées, a beaucoup phosphoré dès les premières années de son existence, reste un projet essentiel dans le cadre de sa propre politique de recherche. L’existence de ce document, avec l’aide, l’expérience et la compétence des Universitaires intéressés, devrait pouvoir établir les bases d’un concept reconnu, à la fois par les habitants de ces entités urbaines et par les responsables administratifs, les représentants élus et les spécialistes reconnus. Le réseau constitué des VILLES NEUVES trouvera dans cet ATLAS la reconnaissance indispensable à cette volonté non seulement de subsister mais aussi de prospérer grâce au mouvement économique escompté au travers d’une politique de développement durable, définie par la Convention signée à SANTANDER avec l’Autorité de Gestion INTERREG II B 2.

info bastide n° 63 septembre 2005



cajarc castelfranc bastide Bastide de martel bastide de castelnau monratier
Cajarc Castelfranc Martel
Castelnau-Montratier
bastide saint cere bastide souillac LES VILLES NEUVES
DU LOT
A PLAN REGULIER
Saint-Cere Souillac


© Centre d'Etude des Bastides 2010
- Mise à jour de cette page : 15/02/2010 -
Plan du site